Partagez|

Certains ont la chance de pouvoir parler, d'autres non.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message

Invité
Invité



MessageSujet: Certains ont la chance de pouvoir parler, d'autres non. Sam 8 Mar - 9:15

Carmina
Aurea
On la surnomme « La belle sans voix », ayant déjà une petite renommée chez les artistes du continent. Elle a eu 24 hivers il y a peu. Nul ne sait réellement d'où elle vient, et personne n'a apparemment l'envie de le demander. Mais le bruit court qu'elle vient d'une île dans les nuages, de ce fait, elle est surement une Miradienne, mais très peu de gens savent ce que cela pourrait signifier. C'est une musicienne plutôt talentueuse et une danseuse à ses heures perdues. Cette activitée lui permet de gagner de l'argent pour vivre dans ce bas monde où l'argent est indispensable. Elle aussi fait partie des très nombreux aventuriers qui viennent de tous pays pour vivre miles et unes aventures dans des contrées nouvelles.

▬ Cette jeune femme dont tout ce que l'on sait d'elle semble étrange et insensé, est muette. Il ne servira donc à rien de lui tirer les vers du nez, aucun son ne sortira de sa bouche, même sous la torture.  
▬ Carmina garde toujours plusieurs instruments de musique sur elle, allant d'une flûte de Pan à une petite harpe transportable. Elle est toujours prête à faire de la musique, quel que soit le lieu.
Affectueuse
Enfantine
Docile
Concentrée
Angélique
Calme
Attentionnée
Pacifique
Minutieuse
Inconsciente
Fragile
Impudente
Boudeuse
Émotive
Possessive
Solitaire
Taquine
Rancunière
▬ Guérison Végétale
→ La guérison est le fait de la régénérescence des cellules endommagées (à cause d'un quelconque événement) par un corps avec des tissus organiques. De ce fait, la guérison végétale ne permet que de guérir des tissus d'origine végétale. Mais en approfondissant, ce pouvoir permet une multitude de possibilités, allant de guérir une graine incapable de germer à un arbre mort. Tout dépendra du talent de son utilisateur.

Ce dont fonctionne par échange d'énergie. Mettons que la personne veuille rendre à une graine la possibilité de germer, elle fera don d'un peu de son énergie au végétal. La personne se sentira de ce fait légèrement fatiguée. La fatigue allant croissante en fonction de l'état dans lequel le végétal et, mais aussi sa densité. Plus il sera gros, plus il sera difficile de soigner le végétal en intégralité. La personne sera donc dans un état de semi-coma, si elle force trop en essayant de soigner un grand arbre mort.

La guérison végétale peut aussi aller en sens inverse. Entendons par là qu'un arbre en bonne santé pourrait lui aussi soigner le détenteur du don. L'arbre fournirait un peu de son énergie pour soigner la personne. L'utilisateur pourrait même servir de pont entre l'arbre et une personne blessée, mais cela pourrait être dangereux de faire ceci. Dans tous les cas, cela n'est pas du tout au niveau de Carmina à l'heure actuelle. C'est à peine si elle arriverait à raviver une fleur fanée, ou des feuilles mortes...
▬ Teint d'albâtre
→ Déjà, expliquons ce qu'est un teint d'albâtre, pour mieux comprendre ce don si singulier soit-il. Alors, en premier, lieu, l'albâtre est une pierre d'une certaine blancheur, d'où l'expression, avoir un teint d'albâtre, qui consiste à avoir la peau aussi pâle qu'un cachet d'aspirine, entre autres. La personne ayant donc l'immense plaisir d'avoir ce pouvoir légèrement inutile, ne pourra donc pas voir sa peau bronzer, même après plusieurs heures au soleil.

Cette personne sera donc condamnée à avoir le teint pâle toute sa vie. Le seul bon côté dans ce pouvoir, est que jamais elle ne prendra un seul coup de soleil, même en restant toute la journée sous un soleil de plomb, le dos à l'air. Et cela permet donc d'éviter l'effet de tout bon coup de soleil; peler comme un lézard.
▬ Apaisement
→ L'apaisement, qui n'a jamais connu ce sentiment ? La quiétude qu'il apporte à celui qui le ressent ? Ce sentiment qui nous permet de nous tenir tranquille, en sachant que nous n'avons rien à faire d'urgent dans l'immédiat. Quand nous sommes apaisés, détendus, sereins, tranquilles. Nous profitons des choses qui nous entourent, comme la légère brise tiède qui passe sur notre visage, sur le chant des oiseaux magnifiques, etc...

L'heureux détenteur de ce don bien pratique pourra apaiser n'importe quelle créature vivante. Autant du plancton à la grande baleine bleue. Ou du moins, toutes les créatures qui ont des instincts assez bestiaux. Les humains sont aussi compris dans cette fourchette, bien évidemment. Après, il y a quelques contraintes, comme par exemple, la distance entre le sujet qui doit être détendue, et le détenteur. Plus la distance est grande, moins le don fera effet. Au contraire, plus la personne à calmer sera proche, plus elle sentira les effets. Il faut aussi que le possesseur de ce pouvoir soit dans un état d'esprit serein. Sinon, comment espérer calmer un animal excité par la peur, je vous le demande ! Au final, ce don peut être utile pour une personne sachant s'en servir.
▬ EQUIPEMENT
→ Une musicienne n'a pas besoin d'armes quelle qu'elles soit, ni tout un attirail d'homme pour vivre, même dans des contrées dangereuses.
▬ TON FIDÈLE COMPAGNON
→ La belle est toujours accompagnée d'une colombe blanche qui la suit partout où elle va. Elle ne lui a jamais donné de nom, car elle n'aurait pu l’appeler de vive voix pour qu'elle vienne. Elle l'accompagne depuis quelques années, déjà.

▬ Que penses-tu des limbes ? Et des créatures qui en sortent ?
Carmina ne sait pas quoi penser des limbes. Elle n'a pas d'idées précises sur la question, mais la fait de savoir que cela s'appelle "les limbes" laisse à penser que ce monde doit être bien morne. Pour ce qui est des créatures qui en sortent, elle ne veut pas faire comme les autres à dire qu'ils sont des monstres, juste parce qu'ils sont différents. Elle ne se fait pas non plus d'illusions à leurs sujets en se disant qu'ils ne peuvent être mauvais, vu qu'ils ne doivent pas être si différents des humains, dont certains n'aiment que la destruction et le pouvoir.

▬ Tu crois vraiment que la guerre entre les nations va s'arrêter là ?
Si la guerre des nations va s'arrêter là ? ça, elle n'en sait rien. Elle ne savait même pas que les nations étaient en guerre, c'est dire ! Mais elle préférerait qu'ils fassent tous la paix, et au mieux, sans déclencher une guerre qui risque de tuer beaucoup d'innocents. Mais ça, c'est impossible, bien sur. Si une façon d'arrêter une guerre sans verser de sang était possible, ça se saurait, elle le sait bien.

▬ Que penses-tu des guildes ?
Elle pense que les guildes sont des endroits animés, où l'on peut faire beaucoup de nouvelles rencontres, et avec de la chance, plusieurs amis et compagnons d'aventures. Après, tout dépendra de la nature de la guilde. Ce n'est surement pas la même ambiance dans une guilde de marchand que dans une guilde de voleurs !

▬ Veux-tu en rejoindre une ? Puis-je savoir pourquoi ?
Elle n'aurait rien contre à en rejoindre une, au contraire ! Mais pour le moment, elle préfère mieux voyager que de rester au même endroit tout le temps. Elle n'est pas encore prête à prendre racine dans une des quatre nations.

▬ Tu as un but ? Lequel ?
Son but est de voyager, vivre mille et une aventures, s'amuser, rencontrer des gens. Vivre, en gros. Mais elle recherche aussi son père, secrètement, bien qu'elle sache qu'elle ne le croisera jamais sur la terre ferme, tout pirate qu'il est. Mais elle ne perd pas espoir de le rencontrer un jour...

▬ As-tu déjà pactisé avec un démon ?
Non, elle n'a jamais pactisé avec quelconque démon que ce soit.

▬ Tu aimerais ? Pourquoi ?
A vrai dire, elle ne préférerait pas en arriver à ce genre d'extrémités, car selon les rumeurs, on peut en mourir. Et Carmina tient à sa vie, aussi insignifiante soit-elle.

▬ Tu as entendu parler de Thome, le prophète ? Tu en sais quoi ?
Elle n'a jamais entendu parler de ce Thome, ou alors, elle ne s'en souvient pas. On a beau avoir une grande mémoire, certains souvenirs nous font souvent défaut.

▬ Tu as déjà voyagé ? Tu comptes faire un long voyage ?
Oui, elle a déjà voyagé. Après tout, ce n'est pas rien de quitter sa mer de nuages pour arriver face à une mer bleue comme le ciel. Son voyage dure depuis un petit moment, déjà. Le temps qu'elle met pour voyager d'un endroit à un autre ne l'alarme pas. Elle prend son temps, en avançant à son rythme.

▬ Es-tu prêt pour l'aventure ?
Depuis le temps qu'elle est prête, cette question est inutile.

La petite Carmina est née sur l'île Mirade, située sur la mer de nuages, que bien peu d'hommes ont réussi à trouver, à cause de la difficulté à atteindre la mer de nuages elle-même. Elle est née d'une mère Miradienne et d'un pirate ayant réussi à voguer sur la mer de nuages avec son navire. Le pirate est parti bien avant de savoir qu'il avait engrossé une femme, qu'il avait peut-être aimée, mais qu'il avait laissé derrière lui, pour continuer à vivre des aventures sur les mers. De cette union bien étrange, est née un bien drôle de nourrisson. Cet enfant n'avait pas pleuré à la naissance, il ne le pouvait pas. La nature l'avait dénudé de cordes vocales, et donc privée de la parole pour toute son existence dans cet univers bien étrange.

Cette petite fille a grandi dans le plus simple appareil, couvée comme un œuf très fragile qui se briserait au moindre choc par sa mère. La petite Carmina joue avec quelques enfants, mais n'est pas totalement intégrée, à cause de son incapacité à parler. Mais cela n'est pas si important. Elle se fait comprendre en écrivant sur papier ce qu'elle veut que les autres comprennent. Elle consacre aussi ses journées à apprendre à jouer de la musique avec quelques instruments. Elle est plutôt douée à cet exercice, pourtant assez complexe pour une enfant de son âge. Et elle apprend à danser, aussi. Elle compte bien en faire son métier plus tard. Elle sait très bien ce qu'elle souhaite, pour une petite fille. Et elle est têtue, aussi. Elle fait des caprices comme toutes les petiotes de son âge, et sa mère fait de son mieux pour s'en occuper. Sa mère lui raconte même plein d'histoires magnifiques pour qu'elle s'endorme le soir. Elle se met à rêver d'aventures, avec des créatures maléfiques à tuer pour sauver la paix dans le monde. Comme tous les enfants, en somme.

Elle passe de l'enfance à l'adolescence sans trop de problèmes. Elle a un peu plus de liberté qu'avant. Mais sa mère étant devenue encore plus protectrice envers elle l'empêche de sortir tard le soir. Elle ne voit aucune utilité à cela. Tout le monde se connaît dans le voisinage, il n'aurait pu rien se passer. Il ne fallait pas chercher. Elle continuait à prendre des cours de musique et de danse, bien qu'elle ne pouvait jouer de certains instruments, n'en ayant pas un seul sur l'île. Il paraissait que ceux qui ne se trouvaient pas étaient originaires des contrées en dessous des nuages. Elle aurait bien entrepris de faire un petit voyage par-delà les nuages, mais sa mère ne voulait pas. Elle voulait la garder dans une cage dorée, pour que le monde extérieur ne lui montre aucune pitié. Sa mère avait remporté la partie, cette fois-là.

Elle continuait de vivre dans une routine qui lui paraissait éternelle, alors qu'elle devait apprécier la paix de son petit monde. Cette routine est soudain brisée quelques jours plus tard, après ses 20 ans. Un bateau portant un drapeau noir avait abordé. Elle n'avait jamais vu ce genre d'insignes avant. Était-ce des gens d'en bas ? Elle s'approcha du port, et regardait les gens attroupés par cet étrange spectacle. Soudain, sa mère apparut en lui disant de rentrer immédiatement. Elle ne se posa pas la question. Et comme elle lui tirait déjà le bras, elle se contenta de la suivre sans faire d'histoires. Sa mère avait la mine grave quand elle ferma la porte. Elle n'avait jamais regardé Carmina de la sorte. Sa mère semblait vouloir lui dire quelque chose d'important. De très important. Elle s'était assise, et sa fille l'avait imitée. Et sa mère lui expliqua tout ce qu'elle savait sur son père, chose qu'elle avait maintes fois demandées, mais que sa mère avait balayé d'un seul geste.

Elle avait appris qu'elle était la fille d'un pirate, un homme qui pillait les richesses des gens pour s'enrichir et faire ce qu'il voulait. Jamais elle n'aurait cru une histoire aussi étrange, si elle n'avait pas vu ce pavillon noir, quelques instants plus tôt. Elle n'était pas horrifiée comme s'attendait sa mère. Elle semblait intriguée par cette facette de la vie de sa mère. Elle ne voulait plus qu'une chose; partir de l'île Mirade pour voyager. Pour vivre des aventures dans des contrées lointaines. Elle pouvait très bien partir à l'aventure, sa mère ne pouvait plus la garder enfermée dans une cage dorée ennuyeuse. Elle voulait aussi voir si elle pouvait un jour croiser son père. Elle savait comment partir d'ici, maintenant. Ces pirates seraient son ticket pour une nouvelle vie. Il suffisait juste de voir si elle pouvait partir avec eux, quand ils décideraient de repartir. Il s'écoula quelques semaines. Les pirates n'étaient pas si méchants qu'ils le laissaient croire au début. Certains étaient très sympathiques, même.

Au moment de lever l'ancre, elle leur demanda si elle pouvait venir avec eux. Au début, ils ne voulaient pas. Mais elle insista tellement qu'ils acceptèrent. Elle avait gagné. Sa mère savait qu'elle ne pouvait la retenir, cette fois. Carmina lui dit au revoir en lui promettant de revenir la voir un jour, quand elle se sera lassée de voyager. Sa nouvelle vie commençait enfin. Elle avait pris ses instruments de musique, quelques tenues de rechange, de l'argent, et un peu de vivres. Elle n'avait rien à faire sur le navire. Aussi, se contenta-t-elle de distraire les pirates en faisant de la musique, pour les motiver. Redescendre de la mer de nuages n'était pas des mince à faire. Quand ils furent sur la mer bleue, elle avait regardé l'immense océan, cette masse bleue qui ressemblait au ciel, bien que plus foncée. Elle était surprise de voir un tel spectacle. Le soleil qui se reflétait sur l'eau faisait de magnifiques effets sur les vaguelettes.

À la première escale dans une grande ville, Carmina les remercia. Ils avaient fait beaucoup pour elle. Elle devait maintenant se débrouiller seule dans ce monde qui lui était inconnu. Elle regardait les échoppes qui vendaient mile et une chose différente. Elle s'arrêta devant une échoppe où l'on vendait des instruments de musique. Elle regarda ces petits bijoux capables de transformer le souffle en douce musique et les mains en mélodie harmonieuse. Elle tomba sur une flûte de Pan, qui était magnifique. Elle ne put résister longtemps et l'acheta. Elle avait largement assez pour se l'acheter. Et il lui restait encore assez de sous pour s'acheter de la nourriture, ce qu'elle fit. Elle était émerveillée de ce qu'elle découvrait. Quand fut le moment de prendre la route pour explorer ce monde tout nouveau pour elle, elle tomba sur une colombe qui était blessée à l'aile. Elle ne put se résoudre à l'abandonner et la laisser mourir. Elle la récupéra pour la soigner. Et pendant plusieurs semaines, la colombe était accrochée à son épaule, en attendant que son aile invalide guérisse. Le moment venu, guérie, la colombe partit quelques jours, et revint, par on ne sait quelle merveille. Elle était apprivoisée.

Carmina voyagea pendant 4 ans dans des contrées très intéressantes, où elle apprit plein de choses, notamment à faire du spectacle de rue pour gagner de l'argent quand elle n'en avait plus. Et la voilà en train de fouler le sol d'une des quatre nations, pour en apprendre toujours plus sur ce monde et vivre de folles aventures.

▬ Hebi ♥️
▬ 17 ans
▬ Original d'Irulana {deviantart}
▬ J'ai entendu parler de ce fow avant même sa création. Puis comme je suis un être faible, je me suis inscrite. ♥️
J'vous aime sunny 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Certains ont la chance de pouvoir parler, d'autres non. Ven 25 Avr - 5:01

Weeeeeeeeeelcoume. ♥
Je dois admettre que, au vu de mon manque de sommeil, j'ai eu PEUR en voyant la longueur de ta fiche xD. Même si elle est pas d'une taille déraisonnable, mais bref. J'aime beaucoup Carmina, je pensais qu'elle serait une jeune femme frêle et un peu moe, honnêtement. Mais elle est genre full prestige. J'aime ce genre de personnages grmbl. Et je te valide, donc ♥

tu es validée

Tu es dès à présent un aventurier au niveau 16 et tu as tes  3 pouvoirs. Tu peux d'abord aller compléter la liste des pouvoirs et créer ton journal et tes relations. Si tu ne l'as pas encore fait, je te conseil vivement de venir observer les postes vacants afin de te trouver du travail.

Je te conseille de participer vivement au forum pour gagner de l'écho afin de l'utiliser à ta guise.

Si tu as une question, n'hésite pas à nous en faire part, le staff est là pour t'aider au mieux et pour t'aiguiller vers la bonne voie.
Bonne chance sur Enchanted Time!
Revenir en haut Aller en bas

Certains ont la chance de pouvoir parler, d'autres non.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Enchanted Time :: Enchanted Time :: Le traité de paix :: Morte monde-
Partenaires

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit